Difference between revisions of "Glossary/fr"

From Lazarus wiki
(Delphi)
(diff)
Line 100: Line 100:
  
 
=== diff ===  
 
=== diff ===  
A [[#GNU|GNU]] program used to show the differences between two files, or even two directories. [http://www.gnu.org/software/diffutils/diffutils.html Homepage]
+
Il s'agit d'un programme [[#GNU|GNU]] utilisé pour montrer les différences entre deux fichiers ou même deux répertoires. [http://www.gnu.org/software/diffutils/diffutils.html Homepage]
  
 
== E ==
 
== E ==

Revision as of 22:14, 11 March 2014

Deutsch (de) English (en) español (es) français (fr) italiano (it) 中文(台灣)‎ (zh_TW)

Cette page ne sera jamais complète. Je vous encourage à continuer de lui ajouter des choses qui:

  • sont en relation avec ce site
  • sont en relation avec Freepascal
  • sont en relation avec Lazarus


Contents

# A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

#

A

Ada

Langage informatique dérivé du Pascal et de Modula, et nommé en hommage à Ada Lovelace (1815-1852), amie et collaboratrice de Charles Babbage. Babbage (1791-1871), un Anglais, a été l'un des premiers représentants dans la conception d'ordinateur et a publié la conception d'une 'machine à différences' (qu'il n'a jamais en réalité construit). La comtesse Ada Byron de Lovelace a été une étudiante/collègue de Babbage et a écrit un programme pour conduire la 'machine à différences'; elle peut être considérée comme la première programmatrice en informatique. (Il n'y a pas de participation romantique avec Babbage; d'ailleurs Ada était la fille du poète Byron).

Ada est un langage de haut niveau procédural, avec une structure et syntaxe très similaire au Pascal mais avec plusieurs extensions. À un stade (dans les années 1980) le Département américain de la Défense a décrété que toute la programmation de ses entrepreneurs devait être fait en utilisant Ada, mais malheureusement, il y avait un manque de compilateurs convenables et d'outils de développement de logiciels, et la langue n'a jamais atteint la popularité - très peu d'applications militaires des États-Unis ont été effectivement écrite en Ada.

Assembler, Assembly Language

Un assembleur converti des symboles lisibles par l'homme (cela représente des instructions machine ) dans des instructions binaires actuelles que l'ordinateur exécute. Par exemple un assembleur traduirait

LD a,b # déplacer le contenu de l'endroit a dans l'endroit b

dans une séquence binaire tel que 01110010 ce que la machine peut exécuter. Le langage assembleur est une liste d'instructions codifiées qu'un programmeur peut écrire et que l'assembleur à traduit en code machine. Un assembleur diffère d'un Compilateur en étant spécifique au processeur (par exemple il y a différents assembleurs pour les processeurs i386, MC68000, ARM etc) et en étant de beaucoup plus bas niveau: il traite des instructions très spécifiques pour déplacer des données et exécuter de l'arithmétique détaillée. Beaucoup de compilateurs (incluant FreePascal) permettent au programmeur d'inclure des sections en assembleur dans le code source de niveau élevé; de telles sections sont, naturellement, seulement utiles en utilisant des processeurs pour lesquelles elles sont prévues, considérant qu'un Compilateur peut écrire des programmes qui fonctionneront sur une variété de processeurs différents.

API

Application Program Interface/Interface de Programmation d'Applications: un ensemble d'outils tel que les appels procéduraux /fonctionnels pour permettre aux programmeurs l'utilisation d'un ensemble logiciel. Un exemple est l'API pour le système de base de donnée MySQL; ses auteurs ont édité un ensemble de définitions pour les appels de procedure/function, avec des spécifications détaillées pour chacun des paramètres ou des arguments pour chaque fonction. l'API d'origine a été définie pour la programmation en C, mais les développeurs de FreePascal ont écrit un ensemble de définitions pour les appels au procedures/functions correspondantes qui permettent aux programmeurs FreePascal ou Lazarus d'utiliser la bibliothèque des appels aux fonctions MySQL.

Une partie très importante d'une quelconque API est sa documentation, et toute conversion d'une bibliothèque API vers un environnement de programmation différent (par exemple du C à FreePascal) exige un ensemble également excellent de documentation.

B

BASIC

(Beginner's All-purpose Symbolic Instruction Code)

Ce langage interprété est utilisé à la fois comme outil de formation ou comme outil d'expérimentation en programmation. Etant interprété, il est facile de modifier un programme et d'en voir les effets. Il est caractérisé par les numéros de ligne pour chaque instruction et la séquence d'exécution est donnée par l'ordre des numéros de lignes. Des lignes supplémentaires peuvent être insérées en leur donnant des numéros de ligne intermédiaires. Le langage n'a pas de structure de programmation convenable: l'exécution peut être transférée en utilisant GOTO numéro de ligne, et il était possible de développer des habitudes très indisciplinées par l'usage incontrôlé de GOTOs - de par plusieurs manières, BASIC est l'antithèse de Pascal qui met l'accent sur la programmation structurée.

BASIC est récemment tombé en désuétude, en partie du fait de ses défauts, en partie du fait de l'arrivée de langages comme Pascal et C et en partie à cause de l'énorme amélioration de la vitesse des ordinateurs et de la performance des compilateurs ainsi les programmes véritablement compilés peuvent être rapidement écrits, exécutés et débogués. Il y eu quelques tentatives pour améliorer BASIC telles que Visual Basic de Microsoft (qui détient quelques structures rudimentaires et n'utilise pas les numéros de ligne, ce qui met moins l'accent sur les GOTOs) mais ces variantes tardives sont presque méconnaissables comme BASIC et doivent beaucoup à C et à de nombreux interpréteurs de commandes ou langages de script. En fait, quelques programmes Visual Basic ressemblent beaucoup à des programmes FreePascal ou Lazarus.

Bogue

(le terme bug -insecte- est plus couramment utilisé) Une erreur dans un programme qui pourrait causer une défaillance catastrophique de la machine, une défaillance du programme ou simplement une performance ou une sortie incorrecte. Le terme (dû à Grace Hopper) provient de l'époque où les ordinateurs étaient construits avec des lampes à vide, quand les insectes pouvaient provoquer des court-circuits entre les terminaux produisant des défaillances ou des performances imprédictibles. La plupart des équipes de développement encouragent les utilisateurs potentiels à rapporter les bogues (lesquelles sont corrigées dans les versions suivantes) et possèdent un mécanisme de rapport de bogues clairement défini (par exemple Lazarus bugtracker).

Boolean

Type de donnée logique en Pascal et dans d'autres langages qui peut prendre deux valeurs, True ou False. Nommé selon George Boole, un pionnier de l'algèbre booléenne.

Voir Boolean_Expressions pour une description complète.

C

Langage de programmation C

Un langage de programmation largement utilisé, particulièrement utile en programmation système. Forme la base pour la plupart des systèmes d'exploitation Linux et pour autant que nous pouvons le déterminer, pour Windows. Sa rigueur insuffisante est son principal inconvénient, des pratiques de programmation pauvres permettant de se glisser dedans. Il est vulnérable à des problèmes tels que les fuites de mémoire et les débordements de tampon. Par contraste, Pascal impose une discipline beaucoup plus rigoureuse au programmeur et encourage de bonnes habitudes et pratiques de programmation.

C++

Une variante de C qui intègre les construction de la programmation orientée objets.

C#

Un langage fortement soutenu par Microsoft et conçu pour leur plateforme .Net. Il a une syntaxe basée sur C++ qui comporte des aspects d'autres langages de programmation, plus particulièrement Object Pascal et Java.

CCR

(Code and Component Repository) Réferentiel de code et de composants.

Interpréteur de commandes

Un programme présent dans la plupart des systèmes d'exploitation d'ordinateurs qui examine un flux d'entrée, soit depuis le clavier (Mode Console) ou depuis un fichier texte (Mode Batch, différé), interprétant ou analysant le texte pour trouver les instructions provoquant l'exécution des commandes du système d'exploitation ou exécutant des programmes préparés ou autres scripts (wikipédia).

Compilateur

Un programme qui traduit du code source lisible par l'humain, habituellement écrit dans un langage de haut niveau tels que Pascal Objet, C++, Algol, Fortran ou Ada, en instructions machine pour être exécutées par l'ordinateur. La compilation implique plusieurs étapes: Analyse du code source pour contrôler les erreurs de syntaxe, traduction du code source en instructions machine et liaison du code résultant avec des bibliothèques dnas le but de produire l'application finale exécutable par la machine (wikipédia).

Composant

Un petit (NDLT: quoique...) morceau de code, typiquement constitué de définition de données ou d'un petit nombre de méthodes, qui définit et décrit une action particulière ou une série d'actions dans une application écrite en Pascal Objet. Les composants sont en général regroupés ensemble fonctionnellement dans des bibliothèques telle que FCL, LCL ou RTL, les composants peuvent être ainsi réutilisés dans des programmes d'applications.

Compilation croisée

Il s'agit de compiler un programme sur un type d'ordinateur pour l'emploi éventuel sur un autre ordinateur qui diffère par son processeur et/ou son système d'exploitation. Par exemple, les programmes Pascal peuvent être compilé de manière croisée sur un PC tournant sous Linux et exécuté sur un PC tournant sous Windows, ou bien des programmes peuvent être compilés sur un PDA comme Sharp Zaurus. Un autre exemple typique est la compilation croisée du compilateur FreePascal ou de l'EDI Lazarus sur un plateforme telle que Linux pour l'employer sur une plateforme telle que Windows ou sur le Macintosh utilisant un processeur totalement différent (wikipédia).

Multiplate-forme

Fait généralement référence à un programme qui peut s'exécuter sur de multiples systèmes d'exploitation et plate-formes. Des exemples sont le compilateur FreePascal et l'EDI Lazarus, la suite bureautique OpenOfficeOrg, la famille Mozilla de fouineur web et de serveurs de courriels (wikipédia).

CVS

Concurrent Version System (see also SVN). A system for producing orderly development of a software suite despite its use by multiple authors. A repository is set up, from which intending developers can check-out documents or files, and to which they can return edited material. Usually the posting of new or updated material is under the control of one or more moderators or administrators, and strict version control is maintained.

D

DataBase

A computer application designed for the structured storage of large amounts of data and for easy access to it. Many of the websites on the internet make extensive use of databases: for example, a vendor may keep his catalogue of items for sale on a database, and may also keep his customer transactions on another related database; a software development team (like the FreePascal team) might keep their library of programs and subprograms on a database; a medical research team might keep responses to their Case Report forms (CRFs) on a database.

Some typical examples are MySQL, PostgreSQL, Oracle, DBII. Many of these use a common standard Structured Query Language to place data in the database and retrieve it. FreePascal/Lazarus has links to several of these databases.

A database system typically consists of the actual Data files, a Server which reads and writes to the files, and a Client which interprets the users instructions.

Delphi

Un excellent RAD EDI commercial basé sur Pascal pour Windows et créé par Borland ; développé et commercialisé dorénavant par Embarcadero. FreePascal se veut largement compatible avec Delphi, aussi les applications écrites par des développeurs Delphi peuvent être facilement portées vers FreePascal/Lazarus, et le compilateur FreePascal possède un mode de compatibilité avec Delphi (en employant la directive de compilation {$MODE Delphi} ou l'option en ligne de commande -Sd).

Cependant, l'adhésion servile à des constructions et des normes Delphi n'est plus ressentie comme une exigence et les développeurs FreePascal ont amélioré la plupart des constructions Delphi, produisant dans de nombreux cas un environnement de programmation plus souple et plus utile. Toutes les procédures, fonctions, classes et autres éléments de programmation ont été construites à partir de zéro par les développeurs FreePascal, et sont assez indépendantes du code Delphi.

diff

Il s'agit d'un programme GNU utilisé pour montrer les différences entre deux fichiers ou même deux répertoires. Homepage

E

F

FCL

Free Component Library The main collection of components used by FreePascal. See also RTL

FreePascal

An OpenSource CrossPlatform Pascal Compiler FreePascal Website which supports TurboPascal/BorlandPascal (TP/BP), Delphi/Kylix (Object Pascal) and Apple syntax, also it has some extra addons like C-style macros and operators/symbols, Operator Overloading, auto function overloading and other nice features; it best used with Lazarus.

G

GDB

GNU Debugger GDB homepage

Gimp

GNU Image Manipulation Program Homepage

GNU

From GNU's Website: GNU is a recursive acronym for “GNU's Not UNIX”; it is pronounced “guh-noo.”

Gtk

Gimp Tool Kit Home Page. GTK+ is a multi-platform toolkit for creating graphical user interfaces, and FreePascal and the Lazarus IDE make extensive use of GTK. It contains a set of Widgets or small graphical objects which can be incorporated into the forms or panels of applications.

GUI

Graphical User Interface

H

I

IDE

Integrated Development Environment

Interpreter

A software tool that examines an input stream of computer-language instructions (from the console or from a text-file) and converts them into machine-code instructions which are then immediately executed. This differs from a compiler (which converts a whole file into machine instructions and then stores the code for subsequent execution) in that instructions are interpreted line-by-line, and the conversion process has to happen every time the program is run.

The Command-Line interpreters in Linux, Windows, IBM systems and DEC PDP and VAX systems are good examples. Several popular programming languages are interpretive rather than compiled. The best examples are BASIC (in all its variants including Visual BASIC), PERL, Python and Java. Interpreted-language programs are generally several orders of magnitude slower than compiled-language programs because of the need to re-interpret the commands before execution every time, but they have the great advantage that changes are easily made, new code can be tested quickly, and often speed is not all that important compared with ease of development. Some languages (including various dialects of BASIC) offer the programmer an opportunity to try out a program first in interpreted mode, then when the program works correctly and no more changes are necessary, the whole program can be compiled to produce a much faster product.

Some variants of Pascal (including UCSD Pascal from the University of California at San Diego) offered a peculiar combination of compiled and interpreted operation: the textual Pascal source code was first converted into an intermediate P-code, which was then passed on to a P-code Interpreter which translated and executed it.

J

K

Kylix

Delphi like Rad Tool for Linux made by Borland. It is compatible with Delphi, and uses QT / CLX.

L

Lazarus

A CrossPlatform RAD IDE made with FreePascal

LCL

Lazarus Component Library

Linux

[1] An OpenSource Operating System based on the Unix ideology, today it is one of the most popular Operating Systems.

M

MAC

Usually refers to the Macintosh Operating System from Apple, it is famous for its high quality graphics and stability. The latest version MAC OS X is a combination of Commercial and OpenSource libraries and applications, OSX is currently capable of running X11. It is one of the most popular Operating Systems today and nowadays offers quality hardware even at a reasonable price. MAC can also refer to the MAC workstation which is the hardware needed to run the Operating System.

N

O

OO

Object Oriented Extension to a procedural language which enables the creation and manipulation of complicated Objects. While Standard Pascal maintains a Record structure, in which various different data types such as integers, reals, arrays and pointers can co-exist in a pre-defined way, an object-oriented language like FreePascal allows the structure also to contain Methods (procedures and functions) for the manipulation of the data elements within the structure.

OS

The Operating System is a program called a Kernel which is usually started by the BIOS and it has various libraries which provide an interface with the computer hardware, the Kernel can also be considered an abstraction layer between the applications and the electronics part, the Operating Systems can be Console (Text Mode) or Graphical, most modern Operating Systems support threading and are multitasking allowing multiple programs to run at the same time.

OSX

The latest version of the Macintosh Operating Systems, see MAC

P

Pascal

Pascal is a procedural programming language invented by Niklaus Wirth [2]. There is an international standard definition of the language (ISO 7185, equivalent to ANSI/IEEE770X3.97), but apart from Gnu Pascal [3] and Prospero Pascal (available only for Windows systems), not many of the modern implementations conform exactly to the Standard. However, they are all syntactically essentially similar, and programs written for one variant are fairly interchangeable with others. FreePascal, Delphi and many other variants have OO extensions.

PDA

Personal Digital Assistant - a pocket-sized (or Palm-sized) device on which information such as address-books, calendars and other useful information can be stored. These devices (such as the Palm-Pilot and the Compaq Pocket-PC) are becoming increasing sophisticated, and the Sharp Zaurus which has a Linux operating system is a popular vehicle for experimenters and developers. There is a FreePascal cross-compiler available, which allows Pascal programs compiled on a PC to be run on the Zaurus.

Q

Qt interface http://wiki.lazarus.freepascal.org/index.php/Qt_Interface

R

RAD

Rapid Application Development - a software package for the fast and easy creation of Applications (Programs). Typically includes a text editor, a graphic interface, and easy links to various tools such as compilers, linkers and debuggers. Frequently offers an Integrated Development Environment (IDE).

RTL

Runtime Library The library of components in FreePascal which are used at run-time to translate instructions from programs according to the operating system and computer architecture of the current platform. See also FCL

S

SQL

Structured Query Language. An universal script language used in various types of DataBases with a defined syntax to be used for execution of queries.

SVN

Subversion - A Versioning document control system designed to improve upon and ultimately to replace CVS. This is the document management system currently used by both the FreePascal and the Lazarus projects.

T

Turbo Pascal

A Pascal compiler produced by Borland which revolutionised Pascal development on PCs and microcomputers.

Previous Pascal compilers were huge and cumbersome, or slow, or expensive, or all three.

Borland's Turbopascal was very fast, very economic in resources, and very cheap.

Unfortunately it did not comply in all respects with the ISO standard, notably in its handling of the get() and put() functions with textfiles.

However it has been very popular, and with object oriented extensions it formed the basis of Delphi (which, though it has a stripped-down free no-cost version, is rather expensive if you want to do serious computing) and Kylix, the Linux version of Delphi.

It also forms the basis of FreePascal and Lazarus, but the main difference between Borland's compilers and FreePascal is that the source is not available for any of them, whereas all the sources for FreePascal are readily available. Borland compilers are commercial (even if offered at no-cost) but FreePascal and Lazarus are free (open-source).

U

Unix

One of the first Operating Systems. It was written in C and had threading and multi process capabilities; later Linus Torvalds and other programmers made an OpenSource clone of Unix called Linux which is one of the most popular Operating Systems today. Others folowed the example and other Operating Systems were born: FreeBSD, OpenBSD, NetBSD and many others; also Apple introduced OpenSource parts of various Unix clones and made MAC OS X which is famous for its graphical features and stability.

Unité

Un fichier source Pascal est aussi appelé une unité et a généralement pour extension .pas, .pp ou .p.

L’unité Pascal a un nom interne qui est généralement la première ligne de l’unité « unit MonUnité; » où MonUnité est le nom interne.

L’unité Pascal a aussi deux sections principales, interface et implementation qui sont semblables à la terminologie du C/C++, les fichiers en-tête (.h, .hpp, .hh) et les fichiers corps (.c, .cpp, .cc).

Tout le code de la section interface est accessible depuis les autres fichiers d’unités ou de programme qui utilisent cette unité. Ceci est fait par la déclaration uses. uses peut apparaître aussi bien dans la section interface qu’implementation : le code dans la section implementation est « privé » et ne peut être accédé que par la même unité à moins d’être redéfini dans la section interface, ce qui est le cas des procédures et des fonctions « globales ».

L’unité Pascal peut contenir deux sections supplémentaires : initialization et finalization. Ils sont automatiquement exécutés lorsque le programme commence et arrête d’utiliser l’unité, comme leur nom l’indique.

Uses

Clause in an Object Pascal program: a line near the top of the file or Unit (in either the interface or the implementation) which defines which other files need to be accessed to find components used in the program.

V

VCL

Visual Componente Library - Base of Delphi Components Classes.

V4L

Video For Linux

VFW

Video For Windows

W

WiKi

A type of website that provides documentation for a software package or similar information, and that welcomes editorial activity, additions and comments from the community. Most WiKi sites require potential users to register, and then login in order to edit the site. Documentation can be developed very quickly and flexibly.

Windows

An Operating System from Microsoft, probably the most widely used Operating System today, famous for its user friendly interface but infamous for its vulnerability to malicious attackers. "Windows" also refers to rectangular areas on a computer screen which contain the textual and graphical material associated with a particular process or application. A window may form part of a program or system other than Microsoft's offering, for example there can be X-windows (see X11) or simple text-windows used by inherently text-based systems.

X

X11

Also called XFree, Xorg or simply X is a Unix graphical interface. The X11 concept is quite different from the Windows GDI mainly because XFree is a program, not just a set of libraries. Because X11 is more hardware oriented and doesn't have a full set of widgets yet, some programmers developed more advanced widgets like GTK and QT and various Window Managers and Desktop Environments like GNOME, KDE, XPde, XFCE, IceWM, WindowMaker and many others. For more information about X11 please visit the XFree website.

Y

Z

Zaurus

PDA made by Sharp which uses Linux as its operating system. Its processor is the ARM for which a port of the FreePascal compiler has been made, and it is possible to cross-compile applications in FreePascal which will run on the Zaurus