Variable/fr

From Free Pascal wiki
Jump to navigationJump to search

English (en) suomi (fi) français (fr) русский (ru)

Une variable est une identificateur associé à un bout de mémoire qui peut être inspecté et manipulé durant la durée d'exécution en conformité avec un type de donnée.

Déclaration

Les variables sont déclarées dans une section var.

En Pascal, chaque variable a un type de donnée déjà connu au moment de la compilation (et laissons tomber le type de donnée variant). Une variable est déclarée par un t-uple [math]\displaystyle{ (\text{identifier}, \text{data type identifier}) }[/math], séparé par un deux-points (:) :

var
	foo: char;

Selon les exigences d'espace du type de donnée, la quantité de mémoire appropriée est réservée sur la pile, aussitôt que l'on est entré dans la portée. L'emplacement de la section var détermine sui l'on parle de variables globales ou locales.

Manipulation

Les variables sont manipulées par l'opérateur d'affectation :=. De plus, une série de procédures intégrées attribuent implicitement des valeurs à une variable :

  • routines d'entrée/sortie comme get et put, read et readLn, assign et close
  • new et dispose lors de la manipulation des pointeurs vers des objets
  • setLength lors de la manipulation des tableaux dynamiques.

Définition

En Pascal étendu, une variable peut être définie i.e. déclarée et initialisée, en un terme en faisant comme suit:

var
	x: integer value 42;

Le FPC à partir de la version 3.2.0 ne prend en charge que la notation = de Borland Delphi :

var
	x: integer = 42;

La notation VAX Pascal utilisant := n'est pas supportée du tout.

Accès

Une variable est accédée, ce qui veut dire que la valeurà la position mémoire référencée est lue, simplement en spécifiant son identificateur (partout où une expression est attendue).

Notez qu'il existe quelques types de données qui sont en fait des pointeurs, mais qui sont automatiquement déréférencés, y compris, mais sans s'y limiter, les classes, les tableaux dynamiques et les chaînes ANSI. Avec {$modeSwitch autoDeref+} (non recommandé), les pointeurs également typés sont silencieusement déréférencés sans que le ^ (symbole de chapeau) ne soit présent. Cela signifie que vous n'opérez pas nécessairement sur le bloc de mémoire réel auquel la variable est véritablement associée, mais ailleurs. Habituellement, le morceau de mémoire de la variable est interprété en fonction de son type de données tel qu'il a été déclaré. Avec les conversions de type l'interprétation du bloc de mémoire d'une variable donnée peut être modifiée (par expression).

Alias de mémoire

En conjonction avec le mot-clé absolute, un identifiant peut être associé à un bloc de mémoire précédemment réservé. Alors qu'un simple tuple [math]\displaystyle{ (\text{identifier}, \text{data type}) }[/math] met en fait une certaine quantité de mémoire de côté, la déclaration suivante de c n'occupe pas d'espace supplémentaire, mais relie l'identifiant c avec le bloc mémoire qui a été réservé pour x

var
	x: byte;
	c: char absolute x;

Ici, l'alias de mémoire a été utilisé comme une des nombreuses stratégies pour convaincre le compilateur d'autoriser les opérations valides pour le type char alors que la mémoire sous-jacente était initialement réservée à un byte. Cette fonctionnalité doit être utiliser judicieusement. Cela nécessite une connaissance de la structure de la mémoire du type de données, si rien n'est censé déclencher une sorte de violation d'accès.

Plus important encore, la mémoire référencée en plus sera traitée comme si elle était déclarée régulièrement. Aucune question posée lors de la compilation.

Voir aussi